Manager à distance

Comment manager à distance tout en veillant à la Qualité de Vie au Travail ?

A l’occasion de la semaine pour la qualité de vie au travail, organisée par l’Anact du 15 au 19 juin 2020, My Happy Job a décidé de dédier ce nouveau hors-série aux leçons de la crise. Télétravail, management à distance, quête de sens, prévention des RPS et burn-out… Ces huit semaines de confinement nous ont beaucoup appris individuellement et collectivement. Quels enseignements peut-on déjà en tirer ? Comment se réinventer ?manager à distance

Réalisé de manière collaborative avec les membres de l’annuaire du bien-être au travail dont fait partie Art for Me, ce septième hors-série vous invite à prendre du recul sur les mois qui viennent de s’écouler. Vous y trouverez des conseils, des tendances, des pistes de réflexions et d’actions, mais aussi des partages d’expériences.

Pour télécharger le Hors Série :https://www.myhappyjob.fr/hors-serie/

Durant le confinement, Art for Me a mené une enquête qualitative auprès d’une dizaine de dirigeants et managers sur les difficultés rencontrées et mesures mises en place par le management.

Quelques tips pour manager à distance

Peu après le déconfinement, lors d’un café virtuel avec nos clients, nous avons échangé sur cette restitution et surtout sur les apprentissages et bonnes pratiques à retenir pour favoriser un management efficace à distance. Cela a donné lieu à des échanges fructueux.

Nous sommes heureuses de partager à travers cette infographie les principales idées évoquées en espérant qu’elles puissent vous inspirer au quotidien dans votre rôle de manager.

Pour accéder directement à notre article : http://www.artforme.fr/2020/05/28/5-tips-pour-manager-a-distance/

  • Pour accompagner les équipes nous vous proposons des ateliers à distance sur 4 axes (format 45 minutes, 1h30 et 2 fois 1h30) :

  • A votre écoute pour faire le point sur vos besoinsArt for Me-contact-Paris-Lyon

 

Valérie Bogaert & Carole Cesareo

S’inscrire à la Newsletter pour être tenu au courant de notre actualité, découvrir des articles liés à la Créativité, à l’Intelligence Collective….

 

, , , , , , ,

 

  • Archives

    Archives

 

Bonne lecture, nous espérons qu’elle sera inspirante.

 

 

 

 

À vos marques ! Prêts ? Lâchez-prise !

Nous sommes enfermés dans nos habitudes, nos exigences, une pression excessive que l’on s’inflige à nous-même, des croyances limitantes, parfois ancrées depuis la plus jeune enfance.

Nous attachons aussi beaucoup d’importance au regard des autres et à ce qu’ils pensent de nous. Et si l’on ajoute à cela la pression des responsabilités professionnelles, on comprend que l’on peut aisément perdre pied, douter, ne plus voir les priorités et ressentir un véritable mal-être, parce que l’on est dans l’incapacité d’évacuer cette tension.

Prenons le cas du quotidien stressant des commerciaux : ils doivent en permanence se poser des questions du style : quelle offre dois-je proposer à quel client ? à quel client ou prospect dois-je accorder plus de temps ? vais-je atteindre mes objectifs ? comment m’y retrouver dans le flot d’informations reçues ?

La pression peut les amener parfois à effectuer de mauvais choix et les éloigner de la réalisation de leurs objectifs.

Pourquoi lâcher prise ?

Lâcher-prise s’impose pour rompre avec ce qui nous maintient dans le stress permanent, ces liens invisibles, qui nous aveuglent et nous empêchent d’avancer.

Il est parfois utile de prendre du recul et d’accepter d’échouer parfois, pour apprendre et s’améliorer.

Cibler et économiser notre énergie, en équilibrant notamment vie professionnelle et personnelle, apprendre à hiérarchiser en renonçant au perfectionnisme, vont nous mettre sur la voix d’un mieux-être.daiga-ellaby-354478

Lâcher prise peut nous donner l’impression d’abandonner, mais, c’est aussi laisser venir et redevenir disponibles à tout ce qui se fait tout seul. Il y a quelque chose d’écologique, de fluide et d’élégant dans ces solutions qui émergent du lâcher-prise, comme une manière de laisser faire la nature et le temps. Le plus souvent, face à une difficulté, la solution est là, évidente et simple : il suffit pour la découvrir de regarder le problème sous un autre angle.

Comment lâcher prise nous sauve ?

Pour faire tomber les tensions qui encombrent notre mental, il existe beaucoup de techniques  basées sur le relâchement des tensions corps/esprit, comme la relaxation, la méditation, le yoga, la pratique artistique,…

Notre credo chez Art for Me, c’est de proposer à vos équipes des solutions alternatives au travers de la pratique artistique pour permettre à chaque salarié de lâcher prise, de se recentrer, de mieux gérer son stress et de se mettre en marche vers de nouvelles approches.

Nous organisons à ce titre ateliers de team-building, animations bienveillantes lors de séminaires et formations inspirantes.

Lorsque l’on peint ou dessine, on se « prend au jeu » et on s’offre en effet la liberté de se déconnecter, créant ainsi un moment de bien-être. Certains blocages disparaissent au fil de la session et, redevenant nous-même, nous nous ouvrons aussi aux autres ce qui est très propice à la cohésion d’équipe et à l’émergence de l’intelligence émotionnelle.

N’hésitez-pas à nous contacter pour en savoir plus !

Et si l’Intelligence Émotionnelle était la clé de la performance du manager de demain ?

Devenir le sujet de ses décisions et non l’objet de ses émotions.

Le concept d’Intelligence Émotionnelle a été proposé en 1990 par les psychologues Peter Salovey et John Mayer et a ensuite été popularisé par Daniel Goleman et Reuven Bar-On. Cette composante émotionnelle permet de mieux comprendre l’intelligence, au-delà des aspects cognitifs tels que la mémoire et la capacité à résoudre des problèmes.

Quand nous sommes éveillés, 90% de notre temps, nous ressentons des émotions. Autant dire qu’il peut être utile de comprendre comment nous fonctionnons. En effet, à compétences techniques et formation équivalentes, c’est bien le savoir-être qui permet d’avoir la juste attitude, l’expression adaptée ou la réaction appropriée pour interagir efficacement avec les autres. La bonne nouvelle, c’est que chacun peut développer son « quotient émotionnel ». Pour cela, il faut accepter de changer, apprendre des comportements passés, et agir pour amorcer une transformation.

L’enjeu est donc d’identifier les émotions, de les exprimer, les comprendre, pour les utiliser au mieux et les réguler.Réguler ses émotions

Pour ce faire les chercheurs nous invitent à commencer par trouver l’émotion source entre peur, tristesse, surprise, dégout, joie, colère. Cette capacité à identifier avec justesse l’émotion nous permet de la mettre en mots et de nous exprimer de façon précise avec les autres si besoin. Par exemple au lieu d’un vague « je vais mal » nous dirons « je suis triste ».

La phase suivante consiste à comprendre et analyser ce qui se passe en nous : quel a été le déclencheur de cette émotion, dans quel contexte est-elle apparue et enfin quelles ont été les conséquences (réactions, manifestations physiques…) ?

Ensuite, l’idée est d’arriver à utiliser consciemment les émotions, de choisir quand les activer et non pas les subir.  A partir de ce moment, l’émotion devient une alliée : nous pouvons réguler nos émotions, modifier leur intensité pour accroître notre bien-être.

Plusieurs stratégies s’appliquent selon les situations comme réussir à agir dès la situation déclencheur, travailler sur les manifestations via la respiration ou la méditation, ou encore positiver, revenir aux enjeux de la situation et passer à l’action plutôt que ruminer. Tout cela permet de relativiser, sans nier l’émotion mais en la maîtrisant.

Pour un manager, l’Intelligence Émotionnelle est une compétence clé.

Bien comprendre ce qu’il ressent va le conduire à plus d’empathie avec les autres, à veiller à créer de l’harmonie dans les relations, généralement un puissant levier de motivation pour l’équipe. En tant que leader, il saura aussi écouter et développer le potentiel de chacun pour avoir une équipe soudée et performante. Un moyen de reconnecter chaque collaborateur avec lui-même et ses émotions et par là-même avec les autres, c’est de l’amener sur un terrain vierge, décorrélé du quotidien.

Art for Me vous propose de révéler les potentiels par la pratique artistique. Voici quelques bénéfices exprimés par des participants suite à une intervention bienveillante : avoir osé faire quelque chose de nouveau, se faire d’avantage confiance, mieux se connaître, accepter la différence.

En conclusion, à l’heure où l’Intelligence Artificielle se développe à toute allure, savoir maîtriser ses émotions devient un vrai plus. C’est en effet bénéfique à l’individu parce que cela va agir sur son bien-être, sa santé et améliorer sa relation aux autres. C’est également bénéfique à l’entreprise parce que cela va impacter positivement la motivation des salariés, permettre la rétention des talents, générer moins de conflits et donc augmenter sa productivité. Et par répercussion, cela est donc bénéfique à la société en général.

Valérie Bogaert et Carole Cesareo ont fondé Art for Me et travaillent en duo, artiste & coach, comme consultantes spécialisées dans le domaine de la créativité et l’éveil des soft skills. Elles sont intervenues sur la thématique de l’Intelligence Émotionnelle auprès du club des DRH du digital. Elles animent conférences, formations et ateliers. Leur credo : améliorer le bien-être au travail, valoriser les talents et créer du lien autrement via la pratique artistique. Pour en savoir plus www.artformeleblog.com

 

 

Le bien-être au travail vu par Garance Mutuelle

Garance Mutuelle, une entreprise où il fait bon vivre, figurant au classement Great Place to Work 2017, a organisé pour la deuxième année, un séminaire sur le thème du Bien-Être au travail. 90 salariés ont été réunis dans les locaux parisiens pour une journée durant laquelle divers ateliers leur ont été proposés. Nous sommes revenues sur les objectifs et retombées de cette journée avec ses organisatrices : Anne-Laure Tapponier, DRH et Katleen Morao, Chargée de développement RH.

Anne-Laure Tapponier et Katleen Morao

Anne Laure : Quelles sont les mesures phares mises en place pour améliorer la qualité de vie au travail chez Garance et comment est née l’idée d’une journée du bien-être?

Chez Garance, nous travaillons depuis quelques années déjà sur un dispositif bien-être pour nos salariés. Nous avons mis en place des accords d’entreprise sur l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, portant par exemple sur l’insertion dans l’emploi des travailleurs handicapés, sur la non-discrimination ou le don de jours de repos.

2016 a marqué le lancement d’un dispositif élargi ‘bien-être et santé au travail’, dans l’esprit ‘être bien au travail pour bien travailler’, avec par exemple une conciergerie d’entreprise, des cours collectifs de sophrologie, la livraison de paniers de fruits bio, un bilan de santé pour les plus de 50 ans, une plateforme d’écoute psychologique,… Et bien sûr un cadre de travail très agréable, puisque nous avons également rénové 2 étages de notre bâtiment. Nous avons initié le principe d’une journée Bien-Être pour présenter l’ensemble des mesures mises en place. Cette journée a immédiatement été un succès, ce qui nous a amenés à renouveler l’expérience en 2017.

Anne Laure : Quelles sont vos attentes relatives à cette journée ?

Nous souhaitons que cette journée contribue au bien-être de nos salariés au quotidien. Tous les services, y compris les salariés en région, se retrouvent autour d’ateliers dans un contexte différent du quotidien. Cela permet d’enrichir la cohésion d’équipe.

Katleen : Vous avez choisi des types d’ateliers variés. Qu’est-ce qui vous a plu dans la proposition d’Art for Me, à savoir la création d’une œuvre collective ? 

Pour cette journée Bien-Être, la création d’une fresque artistique complétait bien les ateliers de posture au travail et de jardinage auxquels nous avions pensé. Au sein de l’entreprise, nous parlons beaucoup de créativité, d’innovation, l’approche Art for Me nous est apparue comme un concept innovant pour booster la créativité des salariés, tout en leur donnant l’opportunité de créer ensemble.

Katleen : Qu’avez-vous pensé de la prestation Art for Me ? 

Art for Me s’est adapté à nos contraintes d’organisation durant cette journée, à savoir faire participer 90 personnes dans un timing serré, à un atelier devant se dérouler dans l’une de nos salles de réunion.

Carole & Valérie ont imaginé une prestation de qualité et à la carte. Nous avons organisé un rendez-vous pour bien définir nos besoins, nos attentes ainsi que le résultat souhaité, en terme d’ambiance, de couleurs. Elles ont aussi pris le temps de visiter les locaux, de s’imprégner de l’ambiance et préparé des pistes créatives qui ont permis de guider les salariés durant l’atelier.

Tout s’est très bien passé, le timing a été respecté. Les animatrices Art for Me ont été aux petits soins pour nos salariés. Certains s’inquiétaient de ne pas savoir dessiner, Art for Me a su guider chacun pour qu’il puisse apporter sa pâte sur la toile.

Katleen : 90 personnes ont participé à la réalisation de la fresque. En quelques mots, quels ont été les retours des participants ?

Nous avons eu de très bons retours de nos salariés, beaucoup de remerciements par rapport à la journée et à l’atelier Art for Me en particulier. Le fait de se retrouver sur un projet qui sortait les salariés de leur quotidien a gommé toutes les différences qui peuvent exister entre services ou toute notion de hiérarchie.

Anne Laure : Pour conclure, Garance est rentrée dans le classement des entreprises Great place to work. À partir de votre expérience, quels conseils donneriez-vous pour faire d’une entreprise un endroit où il fait bon travailler ?

Le principe d’une journée Bien-Être me semble indispensable, parce qu’elle permet à tous les niveaux hiérarchiques de se retrouver autour d’une même activité et favorise l’échange, la transversalité et la convivialité. Les salariés en ressortent encore plus épanouis et plus engagés au quotidien dans leur mission.

 

Découvrez la version de l’interview en vidéo :

Erreur
Cette vidéo n’existe pas

 

Stage street art – Retour en images

I had a dream, a street art workshop…

Pour les vacances, nous avons animé au centre Raiq Villages de Rueil-Malmaison un stage street art sur 2 après-midis avec quelques graffeurs pour la plupart débutants qui se sont révélés être de vrais pro.

Accompagnés par de vrais artistes, ils ont pu découvrir les techniques du street art avec graff, collage, pochoirs, bombes aérosols,… et surtout réaliser eux-mêmes en 3 heures une grande œuvre collective sur pas moins de 5 mètres de long. Un sacré travail d’équipe pour passer avec brio du croquis à la fresque finale !

Bravo à tous pour ce beau résultat. The dream came true 😉

N’hésitez pas à nous suivre pour être au courant des prochains événements à venir https://www.facebook.com/artformeparis/

Le bien-être au travail, ça vous parle ?

La 14ème Semaine pour la qualité de vie au travail qui a eu lieu du 9 au 13 octobre 2017 s’est déroulée sous le leitmotiv suivant : « un management de qualité, ça s’apprend ? »

Et la réponse est oui !

Garance carré 1

En effet, de plus en plus d’entreprises cherchent à évoluer vers un management de qualité, car elles ont compris que c’était la clé pour concilier performance et bien-être au travail. Lorsque l’on parle de management de qualité, il s’agit de mettre l’humain au cœur de l’organisation, de veiller à son épanouissement personnel, au contenu de son travail, à l’aménagement des espaces de travail, à l’ambiance de travail,… et de créer du lien entre les salariés.

Les managers doivent être préparés à cette nouvelle approche du management, en particulier apprendre à intégrer l’humain dans la conduite des transformations, des équipes et des organisations.

Certains organismes de formation introduisent déjà dans leurs programmes destinés aux manageurs d’aujourd’hui et de demain (formation initiale et formation continue), les concepts de qualité de vie au travail. Ils s’appuient notamment la diffusion d’initiatives et d’innovations managériales en matière de qualité de vie au travail.

Nous voulions mettre en lumière l’initiative de Garance Mutuelle qui a organisé pour la deuxième année, un séminaire d’entreprise sur le thème du bien-être au travail. 90 salariés ont été réunis dans les locaux parisiens. Au programme : un atelier posture, un atelier jardinage et la création d’une fresque collective avec Art for Me, dans laquelle chacun a exprimé en dessins et mots-clés sa vision du bien-être. De très agréables moments de partage qui ont rendu chacun très fiers d’appartenir à cette belle entreprise qu’est Garance. D’ailleurs, ce n’est sûrement pas par hasard que l’entreprise est rentrée au classement des entreprises où il fait bon travailler.

Un projet d’événement autour du bien-être au travail, une journée « j’aime ma boîte » à organiser ? Contactez-nous…

Peindre et écrire, un duo créatif de choc !

Regards croisés sur les ateliers respectifs de peinture et d’écriture :

Peindre ? Moi ? Mais je ne sais pas dessiner ! par Sophie Leclercq 

Une pointe d’appréhension, un soupçon d’inconfort vite balayés par une envie de découverte… Carole et Valérie nous accueillent autour d’une table où trônent chevalets et pinceaux, tabliers et couleurs. On rit, on s’interroge, les participants échangent leurs premières impressions sur cet atelier peu commun, amusés et impatients de commencer, puisque Valérie nous assure que tout le monde peut y arriver.

Home work

Un tableau de référence, quelques techniques simples, une avancée étape par étape, Valérie et Carole guident notre main tremblante qui s’affermit au fil des traits.

Le geste se libère autant que la parole, les participants osent circuler autour de la table, découvrent les ébauches et s’étonnent des interprétations très personnelles de chacun.

On communique autrement, on se dévoile et les encouragements communs nous convient à porter un regard différent sur le groupe.

Dans cet espace à part, ni compétition, ni contrainte de résultats, seulement la satisfaction de voir tous les tableaux finis, exposés côte à côte, différents mais si étrangement semblables.

Et de retour chez soi, des exclamations enthousiastes : « C’est toi qui l’a peint ? »

L’écriture est la peinture de la voix, par Valérie Bogaert, Art for Me

A la suite de l’atelier peinture, une fois l’imaginaire ouvert, l’atelier d’écriture permet aux participants de poursuivre sur la voie de la création de façon plus personnelle.

En effet les éventuels blocages liés à la pratique artistique sont généralement d’ordre psychologique et le côté ludique de la première partie leur permet d’être dans un état d’esprit propice au lâcher-prise.

angelina-litvin-32188

La proposition ? S’inspirer du tableau réalisé par un autre où chacun se retrouve libre d’exprimer son style. Certains se plongent dans leur cahier dès le départ, d’autres gardent les yeux levés, un peu rêveurs avant de prendre la plume, chacun à son rythme, entourés des conseils bienveillants de Sophie lorsqu’elle sent que cela est nécessaire.

A l’issue du temps imparti, on remarque des sourires de satisfaction, l’envie de continuer à peaufiner son texte et à la fois, l’impatience teintée d’appréhension d’entendre ce que les autres ont bien pu écrire, avec en tête cette interrogation : qu’est ce qu’il ou elle a vu dans mon tableau… ?  Dans ce jeu de miroir déformant, chacun y va de sa sensibilité, de son sens de l’humour et, le point final avec la lecture à voix haute devant le groupe, se révèle être un moment d’écoute et de partage puissant, où chacun donne à voir sa singularité et par là-même se connecte autrement avec les membres de l’équipe.

La combinaison des ateliers peinture et écriture permet de prendre individuellement confiance dans ses propres moyens d’expressions tout en créant et échangeant avec les autres sur un mode libre, ouvert et profondément humain propice à la cohésion d’équipe.

Valérie Bogaert et Carole Cesareo ont fondé Art for Me et travaillent en duo, artiste & coach, comme consultantes spécialisées dans le domaine de la créativité. Elles animent formations et ateliers s’appuyant sur les vertus de l’acte créatif. Leur credo : améliorer le bien-être au travail, valoriser les talents et créer du lien autrement. Pour en savoir plus www.artformeleblog.com

Sophie Leclercq anime les ateliers d’écriture créative Les Mots Cachottiers dédiés aux adultes, enfants/adolescents et publics dits en difficulté. Pour en savoir plus sophilosophik@gmail.com

Envie de faire découvrir ce duo « peindre et écrire » à vos amis, à vos collaborateurs ? Contactez-nous et nous établirons une proposition créative adaptée à vos attentes.

Stage Street Art

Nous avons animé un stage street art en duo avec un street artiste pour les vacances de la Toussaint

2017-07-AFM-carré
Au programme :
découverte des techniques du street art (collage, pochoir, action painting), création de sa signature d’artiste et réalisation d’une grande œuvre collective avec l’artiste Michael Beerens sur 2 après-midi.
Chacun est reparti avec un souvenir de ce moment fun et original : une pochette customisée !
La réalisation est à admirer au club Relais des Arts de Raiq Village, 5 rue Mouillon – 92500 Rueil-Malmaison avec qui nous avons organisé ce stage.
Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, voici le résultat en images : fresque pas à pas
Encore bravo aux artistes en herbe !

Les clés d’une animation réussie lors de vos séminaires et événements d’entreprise

Quel que soit le contexte dans lequel l’événement est organisé (intégrer de nouveaux collaborateurs, innover pour faire face au changement, lancer un nouveau service ou produit…) donner du sens pour avancer collectivement est une priorité pour l’entreprise.

Outre les éléments essentiels à la bonne organisation de l’événement tels que fixer une date bien en amont pour avoir le temps de s’organiser, définir clairement la raison d’être du séminaire, choisir des prestataires spécialistes dans leurs domaines, valider en interne le budget disponible, il faut veiller à ce que chaque participant se sente suffisamment à l’aise pour avoir envie de donner son avis et partager avec le groupe. Comment créer ce climat de confiance et choisir le type d’animation favorisant le lâcher-prise ? Voici nos conseils :

  • Se réunir dans un lieu atypique

Ne pas rester dans les locaux de l’entreprise lors d’une animation, c’est déjà ne pas avoir la tentation de passer en coup de vent dans son bureau à la pause et (presque) l’assurance de ne pas être dérangé par un collègue qui veut votre avis sur un dossier… bref c’est être en « terrain neutre ». 100% disponible pour vivre pleinement ce moment.

Changer de cadre, se retrouver dans un lieu original, permet en outre d’être vraiment dépaysé et enclin au lâcher-prise.

  • Proposer une animation qui favorise l’échange.

Parfois l’activité proposée durant le séminaire rime avec compétition et challenge, pas forcément idéal pour mettre tout le monde à l’aise, stimuler l’équipe et révéler les talents des uns et des autres !

Du choix d’une animation qui met tout le monde au même niveau, sans barrière hiérarchique, découle une vraie richesse. En étant soi-même, à l’écoute des autres, de nouveaux comportements et par là-même de nouvelles idées peuvent émerger.

luca-upper-97759Notre conseil : privilégier une activité qui associe à la fois convivialité, échange et valeurs de l’entreprise. Cela peut se faire par le biais du sport ou encore de l’art. L’introverti se découvrira trouvera peut-être une vraie patte en dessin et se verra proposer le rôle de facilitateur graphique lors d’une prochaine réunion…

  • Créer ensemble.

A l’heure où l’on parle de transformation digitale, de management agile, de lien intergénérationnel, le faire ensemble trouve tout son sens car comme le dit le proverbe « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

En créant on fait appel à son imagination, à sa sensibilité, son intuition, et plus largement à des qualités qui ne sont pas toujours stimulées au quotidien, selon le métier exercé.

Ensemble, on apprend à aider et être aidé dans une démarche de co-développement.

Créer ensemble, c’est booster le potentiel de chacun et tisser du lien, développer l’attachement à l’entreprise et ça, les équipes aiment !

En pratique pour vos animations et séminaires :

Art for Me vous propose une nouvelle façon de créer du lien dans la bonne humeur et la convivialité, avec différentes formules d’ateliers artistiques à la fois faciles à mettre en œuvre tout en étant spécifiques à votre besoin. Durant une animation Art for Me, un artiste et un coach guident l’équipe pas à pas pour réaliser une œuvre unique, pouvant traduire les valeurs de l’entreprise, inspirée d’art abstrait ou de street art, en peinture, feutre ou bombe aérosol.

Nous travaillons avec différents organisateurs d’évènements que nous recommandons pour leur professionnalisme :

Bilbao ou l’histoire d’un renouveau par l’art

Parmi les villes qui ont mis l’art au cœur de leur projet de modernisation et d’urbanisme, Bilbao est un de nos coups de cœur.

Depuis 20 ans maintenant, le musée Guggenheim, avec son architecture spectaculaire signée Franck Gehry et ses statues monumentales de Jeff Koons, Louise Bourgeois, Anish Kapoor ou encore Daniel Buren, désormais visibles de tous au cœur de la ville, a donné une nouvelle physionomie à l’ancien quartier du chantier naval. Les industries en crise ont laissé la place à de la couleur, de la modernité et du design.

Les activités du musée autour des plus grands artistes contemporains, tels que David Hockney, Niki de Saint-Phalle ou Francis Bacon, ont retenti positivement sur l’activité du pays basque et cela bien au-delà des espérances initiales. Ce nouveau dynamisme a permis à la ville de se redéployer et de reconvertir son économie, entrainant dans son sillage des rénovations, des constructions de ponts et immeubles et la modernisation de quartiers.

Et c’est ici tout le cœur de l’Espagne et du pays basque qui bat pour notre plus grand plaisir. Bilbao est une ville à taille humaine, très agréable à découvrir le temps d’un week-end. On y prend des repas tardifs conviviaux autour d’assiettes de pintxos et de verres de vin local dans les rues piétonnes animées.

Ainsi, Bilbao doit son renouveau à l’arrivée d’un musée et de sculptures de format XXL au cœur de la ville, et on adore ! Au même titre que d’autres villes comme Roubaix avec la transformation de La Piscine en musée d’art et d’industrie ou que Détroit qui fait la part belle au street art sur ses multiples bâtiments à l’abandon, l’art a aujourd’hui un rôle majeur à jouer dans nos villes. A bon entendeur…